Pizza salée contre Pizza sucrée

Vous l’aurez sans doute noté en navigant sur le site de Mister Pizza, et en observant notre menu, si vous avons, bien évidemment des pizzas salées, notre section “desserts” comporte aussi un certain nombre de pizzas sucrées.

Si le mélange entre sucré/salé n’est pas une nouveauté, comme en témoigne la pizza hawaïenne ou notre pizza au miel, il n’est pas toujours facile de s’imaginer qu’une pizza puisse aussi se déguster au dessert.

Et pourtant, nous mangeons déjà des tartes… et des tourtes? L’un n’est il pas l’équivalent salé de l’autre? La pizza n’est donc pas si différente, d’autant plus que l’Histoire confirme aussi cette existence, car le mélange dans un même menu de recettes salées d’une part et sucrée de l’autre, n’est pas une nouveauté.

Ainsi, la pizzella, au 17ème siècle, se retrouve dans un livre de recette napolitaine qui la décline sous deux formes distinctes. Il en existe une première version qui est salée. Elle est réservée pour le petit peuple, car il s’agit d’un moyen de se nourrir pratique et économique. Elle ne comporte pas encore la sauce tomate, mais était sans doute couverte de matière grasse, et composée certainement de ce qui était disponible, selon la saison et les produits à portée de main.
A cette version salée, qui donnera naissance à notre pizza moderne, se trouve la pizzella sucrée, qui était forcément plus chère, plus savoureuse, et donc réservé à l’élite de la société napolitaine.
Dorénavant, cette double tradition se retrouve sur la carte de Mister Pizza.
Ici, la base sauce tomate a été remplacée par une autre spécialité italienne, le Nutella, auquel est ajouté, selon les recettes, des Smarties, des morceaux de Spéculoos, de l’ananas, qui décidément se retrouve partout, mais aussi de la banane et de la noix de coco.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *